Menu

2011

La Chaux-de-Fonds

La Vue-des-Alpes – le passé minier neuchâtelois

© Archives de l'Etat de Neuchâtel

Si l'histoire de l'industrie horlogère neuchâteloise a été largement valorisée ces dernières années, celle des mines du canton reste à découvrir. A côté de l'exploitation de l'asphalte au Val-de-Travers, qui se souvient des cimenteries des Convers, de Saint-Sulpice, de Noiraigue ou de Cressier, des mines de fer du Petit-Bayard et de la Vraconnaz ou de l'extraction du charbon au Locle ?

L'histoire des cimenteries est étroitement liée à celle du percement des tunnels de chemin de fer à la fin des années 1850. A cette occasion sont découverts des calcaires marneux utilisables pour la fabrication de chaux hydraulique et de ciment. Dans le cas des Convers, il faut toutefois attendre quelques années après l'achèvement du chantier pour que les entrepreneurs Gustave Coulin et Césaire Nicolin se lancent dans l'aventure de la production de ciment. A partir de 1876, l'existence de leur entreprise oscillera constamment entre succès et désillusions jusqu'à la fermeture des dernières installations en 1919.

La production de ciment débutait avec la «carrière» et ses galeries souterraines; il fallait ensuite acheminer sur un dénivelé de 120 mètres les matériaux jusqu'à la fabrique proprement dite située à Roc Milieu. L'ampleur et la complexité des infrastructures perdues dans les replis jurassiens surprennent aujourd'hui.

Moins d'un siècle plus tard, la fourmilière a laissé la place à la nature, à l'exception des traces archéologiques qu'il s'agit de lire. C'est ce que propose une conférence abondamment illustrée, complétée le samedi – pour les bons marcheurs – d'une promenade à la découverte des bouches d'aération, des galeries (vues de l'extérieur), des sorties de mines, des ruines de maisons, ainsi que des traces du chemin de fer Décauville ou du funiculaire.

* 8 septembre
à 20.15 h conférence «Le passé minier neuchâtelois»

Samedi 10.9.
de 14 à 16.30 h promenade commentée, présentation sur le terrain des vestiges de la cimenterie des Convers

Accès : Bus depuis La Chaux-de-Fonds à 13.20 h jusqu’à l’arrêt «Vue des Alpes»

Quoi : Conférence au Club 44

Promenade en terrain accidenté pour bons marcheurs, bons souliers recommandés

Organisation :

Grünig Maurice
115, Rue du Nord
2300 La Chaux-de-Fonds

 

Personne de contact: Maurice Grünig

###WEB###

La Chaux-de-Fonds

La Vue-des-Alpes – le passé minier neuchâtelois

© Archives de l'Etat de Neuchâtel

Si l'histoire de l'industrie horlogère neuchâteloise a été largement valorisée ces dernières années, celle des mines du canton reste à découvrir. A côté de l'exploitation de l'asphalte au Val-de-Travers, qui se souvient des cimenteries des Convers, de Saint-Sulpice, de Noiraigue ou de Cressier, des mines de fer du Petit-Bayard et de la Vraconnaz ou de l'extraction du charbon au Locle ?

L'histoire des cimenteries est étroitement liée à celle du percement des tunnels de chemin de fer à la fin des années 1850. A cette occasion sont découverts des calcaires marneux utilisables pour la fabrication de chaux hydraulique et de ciment. Dans le cas des Convers, il faut toutefois attendre quelques années après l'achèvement du chantier pour que les entrepreneurs Gustave Coulin et Césaire Nicolin se lancent dans l'aventure de la production de ciment. A partir de 1876, l'existence de leur entreprise oscillera constamment entre succès et désillusions jusqu'à la fermeture des dernières installations en 1919.

La production de ciment débutait avec la «carrière» et ses galeries souterraines; il fallait ensuite acheminer sur un dénivelé de 120 mètres les matériaux jusqu'à la fabrique proprement dite située à Roc Milieu. L'ampleur et la complexité des infrastructures perdues dans les replis jurassiens surprennent aujourd'hui.

Moins d'un siècle plus tard, la fourmilière a laissé la place à la nature, à l'exception des traces archéologiques qu'il s'agit de lire. C'est ce que propose une conférence abondamment illustrée, complétée le samedi – pour les bons marcheurs – d'une promenade à la découverte des bouches d'aération, des galeries (vues de l'extérieur), des sorties de mines, des ruines de maisons, ainsi que des traces du chemin de fer Décauville ou du funiculaire.

* 8 septembre
à 20.15 h conférence «Le passé minier neuchâtelois»

Samedi 10.9.
de 14 à 16.30 h promenade commentée, présentation sur le terrain des vestiges de la cimenterie des Convers

Accès : Bus depuis La Chaux-de-Fonds à 13.20 h jusqu’à l’arrêt «Vue des Alpes»

Quoi : Conférence au Club 44

Promenade en terrain accidenté pour bons marcheurs, bons souliers recommandés

Organisation :

Grünig Maurice
115, Rue du Nord
2300 La Chaux-de-Fonds

 

Personne de contact: Maurice Grünig

###WEB###
  • Actuel
  • venezvisiter.ch Journées du patrimoine
  • Bulletin
  • Médias
  • L'Action politique
  • Newsletter
  • Formation continue
  • Agenda
  • Organisations
  • Documents de base
  • A propos de NIKE
  • Contact
  • Deutsch
  • Français
  • Italiano
  • S'identifier