Menu

Des oasis pour les travailleurs

Des jardins de plaisance et des parcs prestigieux pour les riches, des jardins potagers pour les pauvres: telle était la règle. En revanche, que des patrons ouvrent leurs parcs aux personnes modestes, ou même qu?ils en fassent aménager à leur intention, était l?exception. Le Parc Bally de Schönenwerd (SO), qui remonte à Carl Franz Bally (1821?1899), fondateur de l?entreprise homonyme, est considéré comme le plus ancien cas de ce genre en Suisse. Aujourd?hui ouvert au public, le parc a été créé en deux étapes, en 1868 et 1890. Ses visiteurs devaient pouvoir tout à la fois se délasser et s?instruire au milieu d?un paysage idéal formé d?étangs, de plantations d?arbres et de différentes constructions ornementales.

Dans la période de lutte des classes qu?était le début du XXe siècle, les ?uvres de bienfaisance en faveur des travailleurs permettaient de rapprocher ceux-ci des patrons. C?est surtout après la Seconde Guerre mondiale qu?apparurent toute une série de bâtiments de bienfaisance. Le réfectoire que l?entreprise zurichoise Oerlikon-Bührle fit construire pour ses employés de 1941 à 1943, avec son jardin environnant, en est un excellent exemple. Dans le jardin, l?architecte paysagiste Gustav Ammann (1885?1955) créa une atmosphère évoquant le Tessin, alors lieu de vacances préféré des zurichois, au moyen d?étangs, de pergolas et d?un assortiment de plantes méridionales. Lorsqu?une entreprise ne disposait pas sur son terrain d?une surface suffisante pour aménager un jardin, on installait, par exemple, une grande terrasse sur le toit du bâtiment, comme sur celui que l?entreprise zurichoise Escher-Wyss fit construire pour ses travailleurs en 1949.

Aujourd?hui, des grandes entreprises continuent de créer des espaces verts pour leurs employés. Un des meilleurs exemples en est certainement le campus de l?entreprise pharmaceutique bâloise Novartis qui, depuis 2001, se développe dans le quartier industriel de St. Johann, jusqu?à former un nouveau quartier. Ici, comme à Schönenwerd ou à Zurich-Oerlikon, apparaît un univers qui s?oppose au cadre de travail quotidien et où les employés peuvent se détendre.

Image: Ballyana-Archiv Schönenwerd

... article en PDF

  • Actuel
  • venezvisiter.ch Journées du patrimoine
  • Newsletter
  • Bulletin
  • L’Action politique
  • Formation continue
  • Publications
  • Agenda
  • Organisations
  • Documents de base
  • A propos de NIKE
  • Médias
  • Contact
  • Deutsch
  • Français
  • Italiano
  • S'identifier