Menu

2010

La Chaux-de-Fonds

Les abattoirs, la rationalité de la mort

© Service d'urbanisme de La Chaux-de-Fonds

 

Jusqu’au milieu du XIXe s., l’abattage est une activité artisanale exécutée dans des conditions précaires ne permettant pas de garantir une qualité de viande constante. Les progrès de la science et de l'hygiène, de même que l’industrialisation galopante touchent progressivement le secteur de la boucherie, amenant les bouchers chaux-de-fonniers à demander aux autorités la création d'abattoirs modernes en 1897.

 

 

 


 

Le mandat est alors confié à l'architecte Uhlmann de Mannheim spécialisé dans le domaine. L’origine du maître d’œuvre explique sans doute le style «alsacien» de l’architecture. Les nouveaux abattoirs, chef-d’œuvre technologique, tant du point de vue de l’hygiène, de la rationalité de production que des techniques constructives (toitures plates, pierres artificielles, recours audacieux au béton armé pour la voûte centrale) sont inaugurés le 27 septembre 1906. Amené par voies ferrées, le bétail passait directement dans les écuries, avant d'être conduit dans l'une des trois halles d’abattage. D’ingénieux appareils transporteurs conduisaient ensuite la viande dans les locaux frigorifiques.

 

 

 


 

Prévus pour un bassin de population de plus de 50'000 habitants, les abattoirs n'ont jamais fonctionné à plein régime. A mesure que la pertinence industrielle des bâtiments diminuait l’intérêt historique augmentait au point de faire de l’ensemble un objet patrimonial d'importance nationale. Exemplaire lors de sa construction, ce complexe industriel a certes subi des transformations et adaptations, mais ces dernières n'ont cependant mis à mal ni l’homogénéité du site, ni l’architecture générale des bâtiments. Aujourd’hui nous sommes donc en présence d’un témoin de la technologie d’abattage du début du XXe siècle rare par sa qualité de conservation et son esthétique.

 

 

 

Samedi 11.9.

 

à 10, 11, 13.30, 14.30 et 15.30 h (durée env. 1 h)

 

 

 

Accès : Depuis le centre ville, Bus 3 ou 5, arrêt «Polyexpo».

 

 

 

Quoi : Visites commentées par Jean-Daniel Jeanneret, architecte du patrimoine, Jessica Matthey et Nathalie Pochon, architectes.

 

 

Organisation :

 

Service d'urbanisme

 

3, Passage Léopold-Robert

 

2300 La Chaux-de-Fonds

 

###WEB###

Il sera en outre possible de visiter les locaux du Club de train miniature et de découvrir leur gigantesque maquette.

 

  • Aktuell
  • hereinspaziert.ch Denkmaltage
  • Bulletin
  • Medien
  • Politische Arbeit
  • Newsletter
  • Veranstaltungsreihe «Raum»
  • Weiterbildung
  • Agenda
  • Organisationen
  • Grundlagen
  • Über uns
  • Kontakt
  • Deutsch
  • Français
  • Italiano
  • Einloggen