Menu

2010

Genève

L'Hôtel de Ville

© Manuel Faustino

 

Pour s’initier à l’architecture genevoise et à son histoire, aucun bâtiment, pas même la cathédrale, ne présente autant d’exemples instructifs que l’Hôtel de Ville. Pendant plus de cinq siècles, depuis le transfert du pouvoir civil en 1442 de Saint-Pierre à la Maison de Ville, les constructions se sont agrandies et surélevées en formant un véritable puzzle en trois dimensions. La tour Baudet est venue épauler un bâtiment primitif dont il reste une tranche étroite où se trouve encore la vénérable salle des pas perdus, antichambre du saint des saints du pouvoir de la cité : la salle du Conseil. Celle-ci a été logée à l’étage noble de la tour Baudet dès 1488 et ornée de peintures de la Justice et du Bon gouvernement réalisées en 1502 et en partie repeintes en 1604. Le chef - d’oeuvre de l’Hôtel de Ville, la rampe, fut très probablement conçue avec sa porte d’entrée Renaissance par l’architecte Pernet Desfosses dès 1555, mais elle est signée des initiales de Nicolas et Jean Bogueret et fut achevée en 1578. Elle avait pour fonction de réunir les corps de bâtiment avant les agrandissements du 17e siècle sur l’actuelle rue de l’Hôtel-de-Ville. La nouvelle façade et son double portique sur cour nous ont laissé les noms de l’architecte Faule Petitot et du maître maçon Jean Pattac autour de 1620.

 

Le programme iconographique des clefs de voûte du portique renvoie, cette fois, à la culture historique savante des humanistes protestants et fut complété jusqu’en 1706. Les interventions du 18e siècle avec Jean Vennes et Moïse Ducommun introduisent les nouvelles façades « officielles » de la République du côté de la Treille. Enfin, après la surélévation de 1829, les restaurations de Gustave Brocher en 1901-02 et celles de la fin du 20e siècle ont favorisé la connaissance de cette architecture complexe, témoin de tous les événements révolutionnaires, politiques, diplomatiques et culturels de l’histoire genevoise.

 

 

 

Dimanche 12.9.

 

à 10, 13 et 15 h

 

 

 

Quoi : Visites commentées par E. Deuber Ziegler, historienne de l'art, A. Brulhart, historien de l'art, membre de la Commission des monuments, de la nature et des sites, CMNS, et F. Elsig, professeur assistant en histoire de l'art à l'Université de Genève.

 

 

Organisation

 

Coordination genevoise des Journées européennes du patrimoine

 

14, rue Vautier

 

1227 Carouge

 


 

Personne de contact : Babina Chaillot Calame

 

###WEB###
  • Attualità
  • veniteavedere.ch Giornate del patrimonio
  • Newsletter
  • Bollettino
  • Impegno politico
  • Perfezionamento
  • Pubblicazioni
  • Agenda
  • Organizzazioni
  • Fondamenti
  • Chi siamo
  • Media
  • Contatto
  • Deutsch
  • Français
  • Italiano
  • Accesso