Menu

2010

Genève

Le Palais de Justice

© Marius Durand

 

Le Palais de justice occupe les locaux de l’ancien Hôpital général de Genève, édifié entre 1707 et 1712 à la place d’un établissement hospitalier d’origine médiévale, lui-même agrandi à l’époque de la Réforme par l’annexion du couvent des Clarisses alors désaffecté. Admiré dès son achèvement pour son « bel ordre » et son « économie » architecturale, l’édifice s’adaptait aussi, par son schéma spatial, à de multiples fonctions comme l’hébergement des pauvres, des malades et des orphelins.

 

En 1860, l’Hôpital est converti en Palais de Justice. Cette nouvelle affectation se traduira par de nombreuses transformations intérieures. La visite propose un parcours à travers ce monument complexe, constitué de cours, d’escaliers monumentaux et de vastes salles d’audience, dont l’une correspond à la chapelle de l’ancien couvent.

 

À la visite succédera une évocation historique des modalités de la justice pénale telle qu'elle s'exerçait à Genève au 18e siècle.

 

Au temps des lumières, la justice criminelle administrée dans le ressort de la République protestante de Genève est réputée en Europe pour sa « modération », comme l’affirme l’article « Genève » de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert ( VII, 1757 ). La modernisation du système pénal arbitraire revient notamment au travail de qualification du crime et de motivation de la peine qu’effectuent depuis 1738 les procureurs généraux qui poursuivent le crime. Essentiellement publique, la pénalité genevoise confirme pratiquement la modération avec le recul de la peine capitale au profit de sanctions plus utiles sur le plan social. Est-il possible – en conséquence – d’évoquer le laboratoire pénal de Genève au 18e siècle comme modèle des Lumières ? Cette brève présentation répondra à cette question.

 

 

 

Dimanche 12.9.

 

à 11.30, 14.30 et 16.30 h

 

 

 

Quoi : Visites commentées par A. Winiger-Labuda, historienne de l'art à l'Inventaire des monuments d'art et d'histoire, Office du patrimoine et des sites, DCTI, suivies d'une présentation de M. Porret, historien et professeur d'histoire moderne à l’Université de Genève.

 

 

Organisation :

 

Coordination genevoise des Journées européennes du patrimoine avec la collaboration de l'Université de Genève-Maison de l'histoire

 

###WEB###
  • Attualità
  • veniteavedere.ch Giornate del patrimonio
  • Newsletter
  • Bollettino
  • Impegno politico
  • Perfezionamento
  • Pubblicazioni
  • Agenda
  • Organizzazioni
  • Fondamenti
  • Chi siamo
  • Media
  • Contatto
  • Deutsch
  • Français
  • Italiano
  • Accesso