Menu

NIKE-Bulletin 4/2022

La préparation en sciences naturelles

Observer de tout près le bec crochu d’une buse variable, voire compter les dents de l’archéoptéryx, cet oiseau préhistorique disparu : si nous pouvons le faire, c’est grâce aux préparations en sciences naturelles rassem­blées dans les musées. Ces objets silencieux sont aussi à disposition des enseignants, à moins qu’ils n’ornent les salons de particuliers. Le présent Bulletin NIKE vous propose de découvrir ce que ces « animaux empaillés » ont vraiment dans le ventre et d’en apprendre davantage sur les spécialistes dotés des connaissances et du savoir­faire nécessaires à leur fabrication. 
Nous vous proposons un portrait de la profession en quatre parties. Après vous avoir présenté les métiers de la préparation zoologique et de la préparation géolo­gique, nous vous ferons découvrir le dernier grand cabi­net de sciences naturelles de Suisse, à l’abbaye d’Ein­siedeln, puis vous montrerons, à l’aide de nombreuses illustrations, ce qui fait que les préparations d’animaux doivent être considérées comme des témoins de leur temps et, partant, comme des biens culturels. 
« Préparateur ou préparatrice en sciences naturelles » n’est pas un titre protégé. En raison du nombre insuf­fisant de places de formation, la profession n’est pas reconnue par l’État. La Fédération suisse de prépara­tion en sciences naturelles s’engage d’autant plus pour encourager la relève dans ce métier rare. Préserver le savoir-faire professionnel, c’est aussi transmettre un patrimoine culturel immatériel.  
Daniel Bernet, Rédacteur du Bulletin NIKE 


L’art de la préparation animale

La préparation en sciences naturelles est une profession très polyvalente. Elle com­prend trois disciplines : la préparation médi­cale, la préparation géologique et la prépa­ration zoologique. La principale mission de la préparation zoologique est de conserver le matériel zoologique. Un aspect impor­tant de cette discipline est la représentation naturelle des animaux. Pour atteindre cet objectif, les professionnels ont autant besoin de capacités artistiques que de compétences en anatomie. [...] 

Lire la suite : l’article en PDF


« À quoi est-ce que ça pouvait bien ressembler ? »

Tandra Fairbanks-Freund est préparatrice spécialisée en géologie au Musée d’histoire naturelle de Bâle. La reconstitution d’un archéoptéryx lui a pris une année au total. Elle a rassemblé tous les faits connus concernant ce dinosaure couvert de plumes, mais il lui restait encore une marge d’interprétation. Elle s’est alors inspirée des oiseaux qui, de nos jours, vivent dans des habitats semblables à ceux de cet oiseau préhistorique datant, lui, de quelque 150 millions d’années. [...]

Lire la suite : l’article en PDF


Un patrimoine oublié

Restauration du cabinet de sciences naturelles de l’abbaye d’Einsiedeln

Le cabinet de sciences naturelles de l’abbaye d’Einsiedeln est le dernier objet de cette nature connu en Suisse. En 2016, il a été partiellement restauré dans le cadre d’un projet organisé sur une base bénévole par les associations professionnelles des domaines de la restauration ainsi que de la préparation en sciences naturelles.

Lire la suite : l’article en PDF


La marque de l’esprit du temps

Depuis toujours, la préparation en sciences naturelles a été étroitement liée à la science. En effet, si l’on veut étudier des objets zoologiques de manière scientifique, il est néces­saire de les conserver. Autrefois, les savants se chargeaient eux-mêmes de la préparation. Mais les exigences ont rapidement évolué. Il ne s’agissait plus seulement de conserver les préparations, mais aussi de représenter les animaux le plus fidèlement possible. [...]

Lire la suite : l’article en PDF

  • Actuel
  • venezvisiter.ch Journées du patrimoine
  • Newsletter
  • Bulletin
  • L’Action politique
  • Formation continue
  • Publications
  • Agenda
  • Organisations et projets
  • Documents de base
  • A propos de NIKE
  • Médias
  • Contact
  • Deutsch
  • Français
  • Italiano
  • S'identifier