Menu

De la salle des débats au Palais fédéral

Depuis toujours, le développement des institutions politiques suisses s’est exprimé dans les bâtiments officiels de notre pays, ceux-ci reflétant la complexité des différents stades de nos institutions. Au Moyen Âge, les gouvernants – en général un petit cercle de citoyens recrutés parmi les notables – se réunissaient dans les hôtels de ville. C’est dans ces mêmes édifices que se tenaient les réunions de la Diète de l’Ancienne Confédération. Ces réunions ne se déroulaient pas dans des localités fixes: on constate seulement que le bailliage commun de Baden et, plus tard, la ville de Frauenfeld ont souvent accueilli la Diète. C’est pourquoi une salle de la Diète a été aménagée dans l’Hôtel de Ville de Baden. Dans cette salle, le seul témoignage iconographique de la Confédération est un médaillon réunissant les armoiries des dix cantons d’alors et celles de Baden.

 

À la suite de la Révolution française, la Constitution helvétique a amené à la création de nouvelles autorités et de nouveaux parlements, puis, de ce fait, à la construction des premiers édifices parlementaires modernes. C’est ainsi qu’on a aménagé dans le bâtiment du Grand Conseil argovien (1826-1828), pour la première fois en Suisse, une salle de délibération en forme d’amphithéâtre. Désormais, les édifices parlementaires devaient aussi permettre de satisfaire à l’exigence de la publicité des débats en accueillant le public et la presse. Quant au style, on donnait la préférence aux éléments de l’Antiquité ou de la Renaissance, afin de symboliser les récentes avancées politiques.

 

En 1848, avec la formation de l’État fédéral moderne et l’accès de Berne au rang de capitale, le temps était venu d’ériger un «hôtel de ville fédéral». On construisit d’abord l’aile ouest du Palais fédéral. La révision de la Constitution fédérale de 1874, qui entraînait la création de nouveaux offices fédéraux, amena à la construction, de 1888 à 1892, de l’aile est du Palais, dont la décoration intérieure opulente exprime clairement l’assurance des nouvelles institutions. C’est de 1894 à 1902 que fut érigé le bâtiment central, surmonté d’une coupole, qui couronnait l’ensemble. Ici aussi, on constate des emprunts au style de l’Antiquité classique ou à celui des cathédrales chrétiennes. On compléta cet ensemble par une série de statues allégoriques ornant les façades et l’intérieur des bâtiments.

 

 

Image: Ville de Baden

 

 

  • Actuel
  • venezvisiter.ch Journées du patrimoine
  • Newsletter
  • Bulletin
  • L’Action politique
  • Formation continue
  • Publications
  • Agenda
  • Organisations
  • Documents de base
  • A propos de NIKE
  • Médias
  • Contact
  • Deutsch
  • Français
  • Italiano
  • S'identifier