Menu

Bulletin 4/2018


«L’archéologie par ses sites et ses objets»

Le travail de médiation et de relations publiques du Service d’archéologie du canton d’Argovie

Dans le contexte actuel, pour garantir à long terme la conservation et la protection du patrimoine archéologique et pouvoir compter encore à l’avenir sur le soutien de la société, les archéologues doivent investir davantage dans le dialogue avec le public. En outre, ce dialogue doit autant que possible reposer sur un échange réciproque et égalitaire. Un dialogue sincère implique d’associer réellement le public, de lui offrir une véritable forme de participation. En effet, l’archéologie n’appartient pas aux archéologues, mais à tout le monde.

...lire


Conservation des monuments et associations de quartier

Le grand public est encouragé à participer davantage à la définition de la vie culturelle, afin de renforcer sa visibilité et son rôle de fondement commun. Comment appliquer ce programme au domaine du patrimoine culturel? Le Service des monuments historiques du canton de Bâle-Ville a pris contact avec quatre organisations de quartier à l’occasion de l’Année du patrimoine culturel 2018. Ensemble, ils ont conçu, puis réalisé des visites de la ville axées sur le dialogue.

...lire


Conservation-restauration et médiation culturelle: une perspective pour la participation culturelle

La Convention de Faro caractérise le patrimoine culturel comme une ressource pour la société qui, parce qu’elle se transforme constamment, doit faire l’objet d’un processus continu de définition et de gestion. Or, la tâche des conservateurs-restaurateurs consiste précisément à s’occuper des transformations du patrimoine. Pour ce faire, ils se basent sur des réflexions théoriques aussi bien que pratiques, cherchant à comprendre les biens culturels en associant les méthodes des sciences humaines à celles des sciences naturelles. Leur polyvalence et leur interdisciplinarité, ainsi que leur habitude de se pencher sur l’évolution des objets qui leur sont confiés, les prédispose à une activité de médiation du patrimoine culturel.

...lire


Les vitraux contemporains du Jura

Un patrimoine exceptionnel

Le patrimoine verrier jurassien de la seconde partie du XXe siècle et du début du XXIe siècle est riche d’une grande diversité artistique qui présente une belle évolution de cet art à travers les décennies, rendue possible grâce à des acteurs d’horizons divers et sensibles (architectes, artistes, curés, paroisses, personnes responsables du patrimoine et population).

...lire


Le tissage des rubans de soie ou comment maintenir en vie le patrimoine culturel

Il fut un temps où la région de Bâle vivait pour l’industrie du ruban de soie. Les anciennes maisons de tisserands et autres fabriques de rubans nous le rappellent. Des collections de rubans et des documents d’entreprises sont conservés dans des musées et archives et le film d’Yves Yersin, Les derniers passementiers (1973), expose le contexte socio-historique de cette industrie. Aujourd’hui, il s’agit de relever un défi de taille: documenter les multiples aspects du savoir relatif au tissage de rubans, transmettre et exploiter ces connaissances.

...lire


Traditions et costumes folkloriques à Bâle-Campagne

C’est à la première Fête fédérale des costumes organisée dans le cadre de l’Exposition fédérale d’agriculture et d’horticulture de Berne, en 1925, que l’on doit la renaissance des costumes folkloriques à Bâle-Campagne. Ainsi, la Société de chant populaire et de costumes folkloriques de Sissach a été fondée en 1926. De nos jours, la Fédération cantonale des costumes de Bâle-Campagne compte 13 sections. Dans le canton, les costumes folkloriques sont étroitement liés à l’artisanat de la passementerie à domicile (tissage de rubans de soie), autrefois très importante dans la région.

...lire


Des hommes – des machines – des chefs-d’œuvre

Comment la fondation Ballyana à Schönenwerd (SO) préserve de l’oubli l’art du bottier et le tissage des rubans

Vers 1910, Bally était l’un des plus grands fabricants de chaussures au monde avec une production de 3,9 millions de paires de chaussures par an et plus de 7000 collaboratrices et collaborateurs. Pourtant, la production a été complètement stoppée à Schönenwerd en l’an 2000. La fondation Ballyana, créée cette année-là, a pour vocation de rassembler systématiquement tout ce qui se rapporte à l’entreprise Bally et à ses activités.

...lire


L'attività estrattiva nel canton Ticino

Tradizione e attualità

L'estrazione e lavorazione delle pietre naturali è un'attività che nel Canton Ticino può essere considerata tradizionale. Prima del XIX secolo si estraeva principalmente il materiale necessario alla costruzione di edifici e infrastrutture, come strade, ponti e muri di sostegno. I materiali erano quelli presenti localmente.

...lire

  • Actuel
  • venezvisiter.ch Journées du patrimoine
  • Bulletin
  • Médias
  • L'Action politique
  • Formation continue
  • Année du patrimoine culturel
  • Agenda
  • Organisations
  • Documents de base
  • A propos de NIKE
  • Contact
  • Deutsch
  • Français
  • Italiano
  • S'identifier